PTC acquiert un expert de la conformité environnementale

décembre 23, 2008

Avec l’acquisiton de Synapsis Technology et de son équipe de 25 salariés, l’éditeur PTC met la barre vers l’éco-conception et la prise en compte des règles environnementales en amont et en aval du design.

Le logiciel Emars rejoint la gamme PTC

Le logiciel Emars rejoint la gamme PTC

La solution Emars et les services PLM de Synapsis Technology sont déjà appréciés de plusieurs grands noms comme Cisco, Ericsson, GE, IBM, Motorola, Microsoft ou Sony. L’entreprise privée rejoint PTC dans le cadre d’une transaction financière dont le montant n’a pas été dévoilée.

L’éditeur Américain confirme son intention d’accompagner le cycle de vie complets des produits verts. Il entend aider ses clients à respecter les règles environnementales telles que RoHS, WEEE, ELV ou REACH. La norme Européenne REACH cible, rappelons-le, les substances chimiques à risque présentes dans la réalisation des produits.

La solution brevetée de Synapsis trace donc ces substances ainsi que les composants et matériels retenus lors de la production. Elle étend ainsi le référentiel de données produits et enrichit les rapports et les analyses des bureaux de design, des ateliers de production, de récupération et de recyclage des produits en fin de vie. Elle va compléter l’offre PDS (Product Development System) de PTC en apportant notamment une optimisation des processus et en évitant d’avoir à refaire une partie de la conception des produits à cause d’un échec aux tests de conformité.

Publicités

Green IT : un remède contre la récession

décembre 22, 2008

La chasse au gaspi informatique est officiellement lancée. En effet, Christine Lagarde, ministre de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi et Luc Chatel, secrétaire d’Etat chargé de l’Industrie et de la Consommation ont lancé un groupe de réflexion « Green IT » ce 22 décembre.

Michel Petit de l'Académie des Sciences

Michel Petit de l'Académie des Sciences

Michel Petit, président de la section scientifique et technique du Conseil Général des Technologies de l’Information (CGTI) et président du comité de l’environnement de l’Académie des sciences aura pour mission de constituer ce groupe dès janvier 2009, dont les conclusions sont attendues pour le mois de mai prochain.

Les deux Ministères voient dans les nouvelles technologies au service du développement durable une opportunité économique et un moyen de lutter contre la recession, « la meilleure exploitation des TIC permettant de gagner plus d’un ½ point de croissance », précisent-ils dans un communiqué commun.

Le groupe Green IT doit favoriser l’usage de TIC moins polluantes et au service du développement éco-responsable des entreprises. Il cherchera à faciliter l’émergence de solutions éco-responsables dans les plans d’actions des industriels du secteur, et à obtenir de leur part des engagements ciblés sur la conception de leurs produits, aussi bien dans le domaine des nanotechnologies (composants) que dans la conception de produits intégrés, tels que les boitiers ADSL ou les équipements multimédia.

Il devra également élaborer des propositions concrètes sur les centres de données (datacenters) afin qu’ils réduisent leur consommation énergétique et réutilisent mieux la chaleur produite.

Enfin, il facilitera l’appropriation par les entreprises et notamment par les PME des solutions ainsi développées, et des TIC en général. Dans la conjoncture actuelle, les TIC présentent un potentiel important de croissance tout en satisfaisant aux exigences de la réduction des émissions de gaz à effet de serre.


EXCLUSIF : Bâtir un nouveau Datacenter [Démo-Partie 1]

décembre 19, 2008

Pour les grandes entreprises dont le datacenter devient obsolète et peu écologique, la question de la refonte se pose.

Comment s’y prendre ? En utilisant par exemple l’outil ISX Designer d’APC, un logiciel « à la mode IKEA Cuisines », comme aiment le décrire simplement ses experts. Un outil très puissant qui permet de modéliser précisément les blocs constituant le nouveau datacenter (cooling, racks, serveurs, stockage), de chiffrer son coût global et d’évaluer sa consommation électrique. 

La démo par un exemple concret

En s’appuyant sur un exemple client réel, un hébergeur qui a entièrement refondu son infrastructure, APC nous fait profiter de son expérience en la matière. L’équipe de vertualiser.com a pu filmer une démo exclusive de cet outil ISX Designer.

A voir, en deux vidéos : 

-Christophe Pinard, Team Leader Enterprise, nous redonne les grandes lignes des enjeux et des problématiques rencontrées avec ce client, qui a décidé de refondre son architecture il y a 2 ans.

-Luis Lopez, Enterprise Account Manager, qui nous a fait une démonstration pratique de l’outil. 


Pour des datacenters qui ne manquent pas d’air

décembre 18, 2008

Air economizer

Maintenir un datacenter à température constante, tout au long de l’année, est un poste de dépense important. Car la climatisation coûte cher, à la fois sur un plan environnemental et pour les finances de l’entreprise. Pour remédier à ce problème, Intel vient de lancer un programme de refroidissement des datacenters qui met en œuvre l’air ambiant extérieur. Cette « économie d’air », qui évite ainsi un flux climatisé traditionnel, a été testé pendant 10 mois sur 900 serveurs. Le résultat obtenu est plus que positif puisque la température n’a jamais dépassé les 33 degrés celcius (90°F). Selon Intel, ce nouveau dispositif permettrait d’économiser jusqu’à 2,87 millions de dollars sur les consommations électrique des datacenters fonctionnant sur la base de 10 mégawatts.
Plus d’informations dans le document PDF en provenance de chez Intel (document en anglais).


Avaya chiffre les économies issues du télétravail

décembre 18, 2008
Flexibilité du travail & économies d'énergie

Flexibilité du travail & économies d'énergie

Après Cisco, c’est au tour d’Avaya de proposer son simulateur d’économies d’énergie.

Cet outil de campagne calcule les gains pour l’environnement issus d’un travail plus flexible organisé autour des logiciels, systèmes et services de communications unifiées de l’équipementier.

Aujourd’hui, l’outil en ligne aide à déterminer combien d’énergie on peut éviter de dépenser au travers de méthodes de travail plus flexibles : « Le simulateur d’économies d’énergie d’Avaya aide l’entreprise à quantifier l’impact de ses actions tant sur son activité que sur la planète », explique Martyn Lambert, vice-président du marketing d’Avaya pour l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique. Il calcule combien de kilowatts d’énergie, combien de tonnes de carbone et combien de litres d’essence peuvent être économisés chaque année, en se fondant sur le nombre de jours de télétravail qu’une entreprise autorise ses employés à prendre.

Les résultats incluent la quantité d’énergie économisée par la réduction du chauffage et de l’éclairage dans les locaux de l’entreprise ainsi que celle qui ne sera pas dépensée dans les trajets quotidiens des employés. Le simulateur suggère également une gamme de solutions de communications
unifiées qui peuvent aider les entreprises à atteindre leurs objectifs en
matière de flexibilité du travail et de productivité.


Votre bilan vert en un quart d’heure

décembre 17, 2008
Le bilan Green IT d'Accenture

Le bilan Green IT d'Accenture

Accenture lance un modèle de maturité écologique. Pratique pour évaluer l’éco-efficacité de votre système d’information et identifier les mesures pouvant améliorer l’impact global de l’entreprise sur l’environnement.

Pour avoir un premier aperçu de son impact environnemental, il suffit de se connecter au site : www.accenture.com/gmm

Mais ce n’est pas tout. En s’appuyant sur les réponses à 300 questions dans cinq domaines clés (pratiques de travail, environnement de travail, centres de données, achats et entreprise citoyenne), sur des sujets comme la volonté de réduire les émissions de CO2 au type de réseau d’entreprise, ce modèle offre un panorama complet de la maturité écologique de l’entreprise, notée de 1 à 5.

Le modèle Accenture est personnalisé. Le champ d’évaluation et de comparaison intègre des entreprises issues d’un même secteur d’activité, présentant une taille et une couverture géographique comparables. Un plan d’action détaillé est proposé, doublé d’une série d’initiatives classées par ordre d’importance.

Pour aller plus loin, un logiciel d’estimation de l’espace de travail (Workplace Estimator) aide l’entreprise à adopter une culture informatique plus propre, en appliquant des politiques d’économies d’énergie et de recyclage des ordinateurs et en axant le choix des nouveaux équipements sur leur efficacité énergétique.

À partir d’une interface web, les consultants d’Accenture réalisent rapidement, grâce à cet outil, des évaluations de l’impact environnemental et financier des initiatives portant sur l’espace de travail. Ils proposent ainsi différents scénarios d’optimisation (client léger, télépresence, modernisation des équipements…). Le logiciel fournit à l’entreprise non seulement une feuille de route mais également un calendrier de mise en œuvre.

La suite Green Technology d’Accenture a été développée par Accenture Technology Consulting et les centres de recherche et d’innovation d’Accenture. Les outils ont été testés auprès de clients en Amérique du Nord, en Europe et au Japon.


Bouygues Immobilier prône le Green Office

décembre 15, 2008

Bouygues Immobilier est un des pionniers français du Green IT. Christian Grellier, son DSI est en effet un fervent partisan de la démarche verte, à tous les niveaux. Non seulement l’entreprise dématérialise ses documents, imprime moins, réduit les déplacements inutiles grâce à la visio-conférence, mais elle conçoit aussi ses « Green Offices », à savoir  des immeubles de bureaux à énergie positive, notamment à Meudon. A terme, tout est prévu pour que les consommations du bâtiment soient dûment mesurées. Pour ce DSI, il y a néanmoins encore énormément d’évangélisation à faire auprès des entreprises. Ce qu’il appelle “l’effet Ketchup”, ou tout s’accumule -et il faut secouer longtemps- mais où tout finit par arriver d’un seul coup. 

Lors de l’Intel Innovation Forum qui a eu lieu il y a quelques jours au CNAM à Paris, Christian Grellier s’est exprimé autour d’une table ronde sur le Green IT. 

Voir la vidéo de son intervention :