Externaliser son datacenter, une idée pour être green sans douleur

septembre 13, 2008

Il semblerait que l’hébergement externalisé ait de nouveau le vent en poupe. Les DSI et Directeurs Financiers ne sachant par quel bout prendre leur informatique verte, ont bien conscience des faiblesses de leur datacenters : vieillissants, trop consommateurs d’énergie, avec des machines obsolètes et très gourmandes en énergie. Sans parler des systèmes de climatisation qui sont la plupart du temps non adaptés. Fabrice Coquio, PdG de la société Interxion, et membre fondateur de l’association CESIT ( Club des exploitants de salles informatiques et télécom), dont la première mission est le Green IT, revient sur cette nouvelle tendance qui pourrait prendre de l’ampleur.

La facture énergétique des clients représente environ  20 à 25% de la facture globale du datacenter aujourd’hui. Pour ceux qui ont peu de place ou obsolescence des équipements, désormais se rajoute un autre moteur qui est la recherche de l’efficience énergétique. Parce que nous avons énormément investi dans nos nouveaux datacenters, le client a la possibilité, en externalisant son centre de données, de pouvoir se mettre à jour plus rapidement. L’externalisation est un moyen pour nos clients de bénéficier du dernier cri des solutions en efficience énergétique sans avoir à reconstruire un centre de données complet. 

Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Gestion électrique et climatisation : les conseils d’APC

septembre 13, 2008

Thierry Nicolet, Worldwide PR Manager, donne les conseils clés à suivre pour bien gérer sa consommation électrique et sa climatisation, surtout dans le cas d’une infrastructure virtualisée. 

APC, Fournisseur d’équipements de protection électrique pour les réseaux informatiques des entreprises est un des acteurs les mieux placés pour parler consommation énergétique dans les datacenters. APC est aussi un membre actif du GreenGrid.org. 

Selon Thierry Nicolet, les bénéfices de la virtualisation sont multiples et ne sont plus à démontrer. Mais la virtualisation de serveurs dans un centre de données n’est pas sans implications. Le déploiement de la virtualisation doit aussi être prise en compte au niveau des installations électriques et de climatisation.

Ses conseils pratiques sont intéressants : 

Lire le reste de cette entrée »


Vertualisation : ITIL serait bien utile

septembre 13, 2008

L’Uptime Institute, cabinet d’analyses très concerné par les questions d’informatique verte, assure, dans un papier d’opinion récent, que ITIL serait un outil d’une grande aide pour passer au Green IT. Pour Tony Ulichnie, auteur de cet article, les DSI ont encore beaucoup de difficultés à démarrer un tel projet, car cela implique beaucoup de questions techniques et organisationnelles. Depuis 10 ans, ITIL (Information Technology Infrastructure Library) propose un ensemble de bonnes pratiques pour la gestion de son système d’informations, notamment sur l’organisation, la sécurité, l’efficacité et la gestion des risques, tout en éclairant le DSI sur les pratiques réglementaires. Tony Ulichnie assume donc que ITIL peut aisément être adapté aux problématiques de Green IT, comme la gestion de la consommation énergétique. L’auteur assure que la combinaison de bonnes pratiques ITIL avec les métriques spécifiques à l’informatique verte (comme le PUE, power usage Effectiveness), est une équation gagnante.


Le vert serait-il (déjà) passé de mode ?

septembre 13, 2008

C’est la question que pose Xerox dans une étude publiée en Août. Cette étude révèle que pour plus de la moitié des directeurs marketing interrogés (53%), leur entreprise ne cherche pas à réduire l’impact des activités marketing sur l’environnement.  C’est l’un des résultats majeurs de l’étude ‘Marketing Success’, menée en mai et juin 2008 auprès de 460 responsables marketing et 167 directeurs financiers de grandes entreprises en Allemagne, Espagne, France, Italie, Pays-Bas et Royaume-Uni.

 L’enquête a également établi que, pour 33% des directeurs marketing, le passage au marketing online s’accorde avec leurs politiques d’évolution vers un marketing plus respectueux de l’environnement. L’article de Xerox, pointe du doigt que les directeurs marketing et financiers ont bien conscience de la mouvance vers le développement durable, mais seulement 11% d’entre eux en tiennent vraiment compte lorsqu’ils conçoivent une campagne de marketing. « Nous ne pensons pas que le ‘vert’ soit passé de mode, mais nous sommes surpris de ne pas voir les entreprises maintenir leur élan environnemental dans tous leurs domaines d’activités” s’étonne dans l’article Patrick Bensemboun, directeur des programmes marketing, Xerox Global Services France. Les résultats de cette étude montrent que les entreprises en Europe ont encore du chemin à parcourir, notamment en matière d’évaluation de l’impact sur l’environnement, de définition des objectifs à atteindre et de mise en valeur des résultats obtenus», conclut-il. 


Le télétravail, c’est l’éco-santé

septembre 13, 2008

  Ceux qui s’intéressent au Green IT le savent. Un des axes    intéressant pour réduire l’empreinte carbone de son  entreprise est de renvoyer ses salariés chez eux. Cisco le  sait, et y travaille depuis plusieurs années. Le constructeur  vient de dévoiler ce qu’il appelle son “bureau virtuel”(CVO). La  solution permet aux employés d’avoir accès aux mêmes  outils de travail en déplacement qu’au sein de leur bureau.    Le bureau virtuel Cisco Virtual Office s’appuie sur le nouveau routeur ISR 881w et sur un téléphone IP 7970G, qui fournissent des services de vidéo, voix, data et sans fil, et une webcam Logitech. La connexion à l’entreprise est sécurisée (HTTP). L’employé peut ainsi effectuer des conférences audio et vidéo, recevoir des appels simultanément au bureau et au domicile, et avoir accès à son carrnet d’adresses ou agenda d’où qu’il soit. Cisco facilite également l’installation de ce bureau virtuel grâce à la solution de gestion automatique de la configuration « Zero Touch Setup ». Cette solution est disponible dès aujourd’hui pour un prix de $700 par site. Celui qui en parle le mieux est évidemment Cisco, puisque le constructeur a testé sa solution en interne depuis deux ans, avec 12 000  de ses collaborateurs.


Emerson consolide ses Data Centres

septembre 13, 2008

Désireux de passer de 100 sites informatiques dans le monde à 4 seulement, le groupe Emerson (22 milliards de dollars américains de chiffre d’affaires en 2007) construit un nouveau Data Centre de 3255 mètres carrés à Saint-Louis dans le Missouri. Retenant les dernières technologies d’efficacité énergétique, ce site devrait réduire, de 18% par an environ, la facture d’électricité par rapport à un centre traditionnel. Il servira aussi de vitrine technologique, dès l’été 2009, pour les multinationales envisageant une consolidation semblable.

Le groupe Emerson bénéficie de l’ingénierie de ses filiales Emerson Network Power, Aperture, Knurr et Liebert (entre autres), pour mesurer, fiabiliser et réduire sa propre consommation électrique. Néanmoins, il doit coordonner les efforts des architectes et des divers corps de métiers du bâtiment pour innover encore.

Les bâtisseurs du site vont disposer des panneaux solaires sur la surface du toit afin d’alimenter les serveurs et les équipements de climatisation. De jour, l’éclairage par lumière naturelle sera privilégié, l’emprunte au sol étant réduite au maximum et une stratégie d’économie d’énergie étant mise en oeuvre dès la connexion des équipements.


Brother signale les écogestes profitables

septembre 8, 2008
Recycler - Refuser - Réduire - Réutiliser - Réforme

Cinq écogestes dans l'esprit de la charte environnementale 5R

Dans son dernier dossier Green IT, le fabricant d’imprimantes recommande cinq écogestes simples, avant d’acquérir une imprimante et de commencer à imprimer. De quoi réduire les coûts d’exploitation informatiques, les dépenses en énergie, en consommables et en papier, sans effort insurmontable.


1) Contrôler les usages par l’administration

Mieux gérer les impressions des groupes de travail permet de réduire les dépenses de la bureautique et, parallèlement, de préserver l’environnement. Les outils de supervision Brother aident à contrôler les éditions. Avec BRAdmin et Web BRAdmin, les bons réflexes (l’impression en Recto-Verso par exemple) deviennent des paramètres par défaut. Les meilleures pratiques suivent les critères fixés par l’entreprise pour chaque groupe de travail. L’administrateur limite à quelques profils d’utilisateurs les impressions les plus coûteuses, en couleur.

Lire le reste de cette entrée »